Les cairns du Col de Pailhères


Un cairn est un tas de pierre qui prend habituellement la forme d'une petite pyramide ou d'un cône ; c'est le repère du montagnard en l'absence de chemin, repère bien utile dans le brouillard. Les randonneurs ont pour habitude de participer à l'entretien des cairns par ajout d'une pierre. Le cairn est l'ancêtre bien vivant des balisages à la peinture.

En Donezan, nous avons des cairns d'un autre style : ils sont construits, circulaires, hauts de 2 mètres et étaient surmontés d'une poutre en bois de 2 mètres.

Ils datent de la fin du 19e siècle et doivent leur édification aux particularités historiques et géographiques du Donezan. Cet ancien territoire catalan, acquis au 13e siècle par le comte de Foix a été incorporé, après 1789, au nouveau département de l'Ariège. Le pays est alors séparé de sa préfecture, Foix, par un col, celui de Pailhères, qui culmine à 2001 m et qui est donc difficile à emprunter une bonne partie de l'année. Hélas pour lui, le facteur de la préfecture devait passer été comme hiver par ce col balayé par les vents, c'est pour lui que ces cairns ont été bâtis. Malheureusement, certains de ces courageux fonctionnaires y ont laissé leur vie.

Ces cairns ont été restaurés par la Communauté de Communes du Donezan en partenariat avec la commune voisine d'Ascou dans le cadre du programme pluriannuel de mise en valeur et de conservation du patrimoine.